Mais pourquoi donc certaines start-up ne grossissent jamais?

On parle beaucoup des licornes certes, des cas à part surtout souvent propulsées à coups de dizaines de millions d’euros, mais les autres pourquoi restent-elles dans le bac à sable*?

Quand l’entrepreneur suit toutes les règles de base qu’on lui distille : un bon produit, une bonne écoute du marché, une bonne équipe, un MVP réussi, un product market fit trouvé,…mais pourquoi des fois la boite ne décolle pas?

Back to the basics : je vois de plus en plus de start-up qui tout simplement ne prospectent pas! Elles appellent 2/3 prospects au début, se prennent des claques…mais s’arrêtent là et se recentrent sur elles mêmes perdant ainsi des précieux mois dans leur vie d’entreprise, ne relancent pas les prospects / propales envoyées, prospectent sur moins de 10% de leur marché adressable

Et pour moi, sauf exceptions et produits hors du commun, quand l’ADN sales (je ne parle pas d’une vague appétence commerciale) n’est pas dans l’entreprise, c’est rare que ça décolle

Et pourtant, il n’y a jamais eu autant d’outils de prospection automatisée et de génération de leads automatisés, il n’y a jamais eu autant d’outils de connaissance client ou de cold emailing, d’optimisation du funnel de conversion, de plateformes d’affiliation, il n’y a jamais eu autant d’écoute sur le marché pour des produits innovants et différentiants…et certes il n’y a jamais eu si peu de bons commerciaux et autant de concurrence mais ce n’est pas une raison pour ne pas essayer.

✗ Faut-il pour autant ne pas prospecter? Faut-il faire le deuil de la commercialisation en dur?
✗ Faut-il se dire qu’en embauchant un commercial junior ca va marcher?
✗ Faut-il attendre que son produit soit prêt à 200% pour contacter les gros poissons de son secteur?
✗ Faut-il s’arrêter à un premier « non » et abandonner les pistes commerciales?
✗ Faut il se réfugier derrière le marketing ou l’automatisation commerciale pour éviter de se confronter à un NON des prospects?
✗ Faut-il se contenter d’équilibrer les recettes et les dépenses?
✗Faut-il naviguer à vue sans plan stratégique et plan d’action commercial?
✗ Faut-il se contenter de contacter 5 à 10% de son marché adressable pour commercialiser son offre?

Je ne le pense pas…votre avis?

Pour vous y aider, masterclass gratuite pour jeunes entreprises sur la commercialisation