Ecrire un article optimisé SEO : 21 conseils pour pouvoir rédiger un contenu meilleur que les autres et formaté pour les moteurs de recherche

Dans cette vidéo, nous vous expliquons comment créer un article optimisé SEO de qualité

Pourquoi écrire un article optimisé SEO?

Non, n’est pas rédacteur web qui veut! Avoir une bonne plume ne suffit plus. Il faut de plus maitriser le fond du sujet et les techniques de formatage afin d’espérer passer au dessus de vos concurrents. Alors, quand le SEO peut représenter plus de 50% de votre business, il vaut mieux connaitre les tenants et aboutissants!

Contenu de la vidéo

Cette vidéo vous donne des conseils afin de produire le meilleur contenu du web sur votre sujet d’expertise, tant sur le fond que sur la forme, afin de surpasser vos concurrents dans les moteurs de recherche et produire un article optimisé SEO de qualité

  1. Sous traiter à la bonne personne
  2. Titre : précis, accrocheur
  3. Url courte, claire, simple à écrire
  4. Longueur >> 500 mots, le meilleur article du web sur le fond
  5. Définir le mot clef visé principal (un peu d’aide ici pour définir vos mots clefs)
  6. Définir la grappe de mots clefs et thématiques associées / 1.fr / also asked / answerthepublic
  7. Définir la concurrence sur un mot clef ( outil Semrush +  trafic concurrent + analyse url top 10)
  8. Mettre en place structure h1 h2 h3 ….
  9. Mise en gras / strong des idées importantes
  10. Elargir et viser une sémantique assez/plus large
  11. Viser rank 0 / people also asked
  12. Mind mapping, structurer paragraphes, structurer les idées
  13. Linking interne au site / position dans la hiérarchie du site
  14. Ajouter media / vidéos / photos
  15. Balisage micro-données
  16. Ajouter liens externes sortants
  17. Check duplicate content en cas de sous-traitance
  18. Publier le meilleur contenu du web sur votre sujet d’expertise
  19. Check contenu une fois redigé : 1.fr
  20. Faire connaitre le contenu, orchestrer un net linking externe efficace
  21. Mises à jour régulières

Durée : 11 minutes

En savoir pus sur les techniques pour rédiger un article optimisé pour le SEO

  1. Sous traiter à la bonne personne la rédaction de votre article optimisé SEO

C’est peut-être bête de le dire mais pour rédiger des articles optimisés SEO, il ne faut pas juste un rédacteur qui va connaître le SEO, mais vraiment un rédacteur qui comprend le sujet, qui comprend les problématiques de SEO, qui comprend le marché et qui vous fera donc un article de qualité et optimisé pour le SEO. Si il y a quelques années, les sites e-commerce et média avaient tendance à sous-traiter en offshore la majorité de leur contenu, il est désormais plutôt déconseillé de produire des contenus à haute valeur ajoutée avec des pigistes des rédacteurs web ou des journalistes qui ne sont pas experts de votre domaine. Ainsi, il apparaît comme totalement naturel de bien choisir les rédacteurs pour optimiser votre mission

  1. Titre : précis, accrocheur

Certains seront tentés de dire que l’un des points principaux dans un article optimisé pour le SEO, c’est le titre : ce n’est pas totalement exact. Oui, le titre est très important: il doit être assez court, accrocheur, compréhensible, et surtout vraiment parler du sujet. Le titre doit comporter vos mots-clés principaux mais pas que cela: il doit aussi avoir une certaine sensibilité marketing pour inciter à lire le contenu de l’article. Bref vous l’aurez compris le titre optimisé SEO d’un article est très important mais une stratégie SEO ne s’arrête pas à ça, loin de là

  1. Url courte, claire, simple à écrire

 Google préfère effectivement des URL courtes, simples, simples à écrire et à comprendre sans caractères spéciaux. Ainsi les URL trop longues, avec tout le titre complet incluant tous les articles et stop words, et les sous-domaines… risque d’être un peu contre-productif

  1. Longueur >> 500 mots, le meilleur article du web sur le fond

Il y a 10 ans on disait qu’il suffisait de publier des articles de 300 mots pour percer, c’était vrai. Il y a 5 ans on disait qu’il fallait des articles de 500 mots pour percer, c’était presque vrai . Aujourd’hui on entend qu’il faut des articles optimisés SEO de 800 à 1200 mots, c’est probablement vrai aussi mais c’est loin d’être suffisant. En fait, ce que je recherche Google, ce sont des articles d’autorité, d’expertise ..et ce c’est pas vraiment une longueur en nombre de mots. Si l’article de votre concurrent fait 1000 mots et qu’il est direct sans tourner autour du pot, il peut très bien passer devant le vôtre qui en fait 3 000. Vous l’aurez compris, on n’est pas dans la mesure du nombre de mots mais plutôt dans la qualité et la valeur ajoutée apportée à l’internaute. Ainsi, faire du remplissage pour faire du remplissage et avoir des articles trop longs en fait peut même être contre-productif car vous risquez d’avoir des taux de rebond beaucoup trop élevés. Les internautes passent vite sur les pages Internet, des fois 10 à 30 secondes, donc ils veulent avoir le contenu rapidement. Ainsi et pour résumer, le plus important c’est d’avoir un article de qualité qui plaît à l’internaute sans forcément qu’il soit trop trop long mais vraiment qu’il soit complet et référent en terme de valeur ajoutée. Si vous avez beaucoup plus de choses à dire, il doit être possible a priori d’écrire d’autres articles et de les lier depuis cet article principal.

  1. Définir le mot clef visé principal (un peu d’aide ici pour définir vos mots clefs)

Alors il est clair, que pour atteindre sa cible, il est préférable de bien viser. Ainsi, outre la définition du mot clé principale visé, vous devez plutôt vous poser la question de l’intention. L’intention qui se cache dans le cerveau de l’internaute lorsqu’il fait une recherche sur internet. Google comprend très bien les nuances entre les mots clés et les intentions, enfin de mieux en mieux. Ainsi le plus important est vraiment de cibler l’univers sémantique, le mot-clé principal ou l’intention première que l’internaute cherche à compléter et essayer dans votre article d’y répondre au mieux avec des sous-intentions; voire peut-être avec des intentions secondaires

  1. Définir la grappe de mots clefs et thématiques associées / 1.fr / also asked / answerthepublic

Définir les mots clés et les thématiques associées  à votre mot-clé principal est pour nous l’une des tâches les plus importantes dans la rédaction d’un article optimisé pour le SEO. En effet, Google comprend les intentions et les sous intentions des internautes. Il enrichit tous les jours avec les nouvelles requêtes, son moteur de recherche et son intelligence. Il structure les données de manière relationnelle afin d’être le plus précis possible lorsqu’il répond à un internaute dans les moteurs de recherche. Votre tâche consiste donc à décliner les mots clés principaux, les intentions principales, en essayant de détecter les sous sujets,  les sous-paragraphes,  les sous intentions,  les sous mots clés. Afin de répondre au plus juste à une requête principale, il est parfois utile de répondre de manière argumentée et structurée. Ainsi les sous intention, les sous mots-clés peuvent être des titres de paragraphe pour expliciter votre réponse pour expliciter votre exposé. Nous avons d’autres ressources sur le site afin de vous expliquer de manière très méthodologique comment détecter ces sous intentions

  1. Définir la concurrence sur un mot clef ( outil Semrush +  trafic concurrent + analyse url top 10)

Il est toujours très important de bien connaître ses concurrents. Mais pas toujours comme on le pense. Ainsi, vous avez des concurrents dans votre business au quotidien. Mais vous avez aussi des concurrents pur internet, des gens qui des fois ne sont même pas de votre secteur, revendent les produits des autres et peuvent vous passer devant. Vous devez donc considérer que vous avez des concurrents pur Internet (=ceux qui vous passent devant dans les résultats) et regarder comment ils se positionnent, sur quels mots clés, sur quel environnement sémantique. Certains outils comme SEMRUSH permettront d’effectuer des requêtes très précises pour bien connaître dans le détail les volumes de mots-clés sur lesquels vos concurrents se positionnent. C’est un outil payant mais il vous apportera une valeur ajoutée très certaine quant à l’analyse du marché, des réservoirs de croissance SEO non encore exploités, ou même tout simplement vous permettra de détecter les mots-clés moyennement au peu concurrentiesl sur lesquels vous n’êtes pas encore positionné.

  1. Mettre en place structure de votre article optimisé SEO avec des h1 h2 h3 ….

Ce point est vital. Google sait lire mais ne sait pas vraiment lire. Google en fait comprend des choses, comprend les structures des textes, comprend ce que vous avez voulu mettre en avant et c’est aussi pour cela que la structure H1 H2 H3 H4 est importante.  Pour simplifier les choses, h1 va être le titre visible en haut de votre article. h2 sera plutôt le titre des paragraphes. Et h3 sera à l’intérieur des paragraphes des titres de subdivisions.  Afin de bien comprendre de quoi parle votre article,  Google va scanner votre site afin de reproduire à ses propres desseins, la structure H1 H2 H3 de votre site

  1. Mise en gras / strong des idées importantes

Nous avons toujours l’habitude de dire que Google va retenir de votre article ce qu’il voit de loin : c’est un peu comme si vous vous mettiez à 1 m ou 1 m 50 de votre ordinateur et que vous regardiez votre article: qu’est-ce que vous allez voir? le titre en gros, les sous-titres,  les H2 H3 en gras en gros et puis les mots clés en gras. En fait, ce que vous voulez rendre visible pour l’internaute vous le rendez aussi visible à Google. Ce qui est mis en lumière est considéré comme plus important aux yeux de l’internaute donc aux yeux de Google. Ainsi, il est important de mettre des textes en gras, ce qui est le plus important pour vous, et pas forcément uniquement les mots-clés sur lesquels vous voulez vous positionner = ce qui va rester à l’internaute lorsqu’il aura lu votre article.

  1. Elargir et viser une sémantique assez/plus large
  2. Viser rank 0 / people also asked
  3. Mind mapping, structurer paragraphes, structurer les idées
  4. Linking interne au site / position dans la hiérarchie du site
  5. Ajouter media / vidéos / photos

Il est clair que Google préfère un article documenté avec des ressources multimédia :photos, vidéo:, audio:… Ceci étant dit, vous aurez compris que vous ne pourrez pas faire l’impasse a minima sur les photos. Il ne suffit pas de mettre une photo en haut de l’article et 40 pages de texte. Non, il faut rendre la lecture agréable pour l’internaute et donc ainsi mettre plusieurs photos dans les articles et plutôt les bonnes. De plus, il faut donner des titres précis aux photos afin d’expliquer aussi au moteur de recherche le sujet principal de la photo. La vidéo permettra également d’avoir un effet bénéfique pour le SEO. En effet, le temps passé sur la page peut résumer parfois l’intérêt du contenu que vous avez proposé à l’internaute. Les vidéos sont un excellent outil afin de maximiser le temps passé par page par internaute

  1. Balisage micro-données

Les micros données de Google a priori et à première vue peuvent paraître un peu techniques. C’est une sorte de balisage de vos contenus dans le détail qui permet à Google de comprendre avec une plus grande précision les informations pratiques généralement qui se trouvent sur votre site. Ainsi les produits, les lieux, les événements sont taggés dans le code HTML de vos pages internet afin d’expliquer à Google le détail des informations pratiques.  Il ne faut pas négliger ces meta données car certaines peuvent être affichées dans les résultats des moteurs de recherche comme les étoiles, les dates, les lieux, les adresses. L’usage de micro données doit aussi limiter le budget de crawl de Google en lui donnant directement l’information qu’il cherche

  1. Ajouter liens externes sortants

Vous le savez, ce qui est important aux yeux de Google, c’est que le lecteur soit content. Ne soyez pas avare de liens externes, vers d’autres sites internet donc, car vous pouvez prolonger l’expérience de l’utilisateur, même en le faisant sortir de votre site. Il n’y a rien de pire aux yeux de Google qu’un internaute qui arrive sur votre site puis consulte un contenu et repart dans Google pour lire le contenu qui est classé après vous dans les résultats de recherche. Cela lui prouve que probablement l’internaute n’a pas été satisfait à la lecture de votre contenu. Ainsi soyez généreux aussi dans la mise en place de liens externes afin de proposer une expérience de lecture optimale à votre lecteur. 

  1. Check duplicate content en cas de sous-traitance
  2. Publier le meilleur contenu du web sur votre sujet d’expertise

Publier c’est bien point publier du contenu de qualité c’est mieux. Google a trop de contenu à référencer. Aujourd’hui il recherche les contenus d’expertise, les contenus de qualité, les contenus profonds, les contenus structurés, les contenus documentés. Il cherche à exposer les meilleurs contenus à ses internautes, et supporte de moins en moins les contenus bâclés, les contenus non à jour, les contenus incomplets.

  1. Check contenu une fois redigé : 1.fr

Si vous êtes ici, vous le savez probablement : Google a horreur des contenus dupliqués. Ainsi lorsque vous travaillez avec des nouveaux rédacteurs, mais aussi avec vos rédacteurs récurrents, il peut être utile de checker que les contenus que l’on vous livre ne sont pas dupliqués. Un rédacteur peu scrupuleux peut arriver à maquiller la duplication en faisant quelques petites modifications et les outils du marché peuvent ne pas détecter du contenu dupliqué. Vous pouvez aussi copier coller des bouts de texte dans Google et voir quel texte ressortent et sont proches du contenu que l’on vous a livré. Soyez intransigeant par rapport au duplicate content.

  1. Faire connaitre le contenu, orchestrer un net linking externe efficace

Faire connaître vos contenus une fois qu’ils sont rédigés et publiés est l’une des tâches les plus importantes dans une stratégie SEO efficace. En effet, la quantité de contenus publiés chaque jour dans votre secteur sur le net en général explose de manière exponentielle.  Il est primordial aujourd’hui d’avoir une bonne stratégie et de bons résultats en liens entrants en provenance d’autres sites qui pointent vers votre propre site internet. C’est l’une des clés du référencement. Nous en parlons par ailleurs dans d’autres ressources.  cependant, il n’est pas rare de voir nombre de sites internet et de contenu être publié au fil de l’eau sans aucune stratégie de linking externe. C’est bien dommage autant ne pas écrire ses contenus!

  1. Mises à jour régulières

Vous l’aurez compris, Google cherche à proposer les meilleurs résultats de recherche à ses internautes. Ainsi un article qui n’est plus à jour, qui est incomplet, déçoit probablement l’internaute. De plus vos concurrents mettent probablement les articles concurrents à jour. Ainsi si vous ne mettez pas à jour régulièrement vos contenus, vous vous exposez à un déclassement de vos contenus dans les résultats de recherche au fil de l’eau.

Ressources : plus d’outils SEO ici