Générer du trafic internet naturel, gratuit et qualifié?

Le Graal

Générer du trafic naturel et gratuit : le graal de tout entrepreneur, site e-commerce, start-up, ETI ou même entreprise B2B! Mais pas si simple de nos jours…

Pas si simple, non, à tel point que d’année en année, nous voyons de moins en moins d’entrepreneurs et start-up focaliser leur attention sur le SEO, préférant des stratégies plus à la mode mais moins ROIstes et moins « rewarding » de social media, ou bien plus directe d’achat de liens sponsorisés (l’activité presse pure étant souvent impossible pour les jeunes entreprises). A tort probablement! Car le potentiel, s’il est toujours plus difficile à atteindre, est bel et bien là, la plupart du temps. Pourquoi ne pas investiguer plus en détail le vrai potentiel de référencement naturel de votre site?!

S’intéresser au SEO, est ce que cela marche?

Généralement oui, parfois non, ne nous en cachons pas, il ne suffit pas de pondre des textes au kilomètre. En ce qui concerne notre expérience personnelle, nous avons une quinzaine d’année de recul sur les stratégies éditoriales et le SEO (à suivre avec attention tous les changements de Google et faire des dizaines de tests en tous genres), avec 100 millions de visites naturelles cumulées sur nos services édités en propre, le tout pour un budget communication qui n’a pas dépassé les 3000€ en cumul. Probablement le résultat d’une part de chance, une part de travail acharné sur le SEO et l’éditorial et une part d’expertise / veille!

Certes, les règles ont drastiquement changé ces dix dernières années, requièrent désormais un niveau d’expertise SEO hors du commun mixant différentes approches (technique, marketing, éditorial, communication, social) que presque aucun SEO guru ne maitrise parfaitement n’ayons pas peur de le dire. Elles font appel a des techniques de sioux et toujours plus élaborées exigeant des décideurs de passer en mode « test en cuisine » pour comprendre ce qui marche pour leur site spécifiquement (et qui ne marchera pas pour un autre!)… Bref, un vrai laboratoire dans lequel on a vite fait de perdre son latin. Oui il est fini depuis bien longtemps le temps où il suffisait de truffer des pages de mots clefs, de publier des masses de contenus, d’acheter des liens ou de s’infiltrer dans les blogs, et de générer des textes complémentaires automatiquement avec des robots! Si vous cherchez la facilité, arrêtez net votre lecture, la suite n’est pas pour vous…

Pas si simple, non…mais cela marche, et si vous mettez en place une stratégie SEO avec un minimum de finesse et de recul, il y a fort à parier que votre plus forte marge dans la durée sera réalisée sur ce canal d’acquisition naturel.

Alors comment s’y prendre pour mettre en place une stratégie SEO et de trafic naturel?

Quelques astuces pour arriver à y voir clair et réussir à déployer une stratégie SEO gagnante à 360°, même si tout n’est question que d’expérience utilisateur, de qualité technique, de linking externe, de qualité et formatage des contenus et marketing éditorial:

  • Comprendre les attentes intrinsèques des moteurs de recherche: qualité et quantité des contenus attendus, fraîcheur de l’information, profondeur des contenus, popularité intrinsèque, valeur ajoutée pour l’internaute, expérience utilisateur on site, faiblesse des résultats de recherche…
  • Comprendre l’algorithme de Google sur les positions naturelles, sponsorisées ou sur ses propres services: multiples critères de ranking et ceux qui sont les plus importants, rank 0, critères purement techniques, linking interne et externe, hiérarchie des contenus, présentation des contenus, optimisations on site , signaux faibles, impacts de l’UX, budget de crawl, impact des meta données, analyse des SERP, indexation contenus multimedia …
  • Comprendre les intentions profondes de vos persona : mot clefs, intentions d’achat ou de pure information, parcours achat et maturité du potentiel lead, univers sémantique proche et éloigné des intentionnistes, signaux faibles d’intention…
  • Identifier les niches, potentiels et réservoirs de croissance de trafic : trafic cible potentiel restreint sur activité principale et élargi sur business connexe, potentiel de trafic par grappe de mots clefs et univers sémantique, concurrence par mot clef ou grappe, champ sémantique élargi, capacité intrinsèque à se positionner et avec quels efforts associés…
  • Produire des contenus utiles, experts, nombreux et bien formatés :
    Du contenu, quali, unique, en masse (!?), bien meilleur que celui des autres sur le fond mais aussi sur la forme et l’indexation, bien organisé et hiérarchisé, cocons et univers sémantiques, arborescences efficaces et priorisation des contenus et du linking interne, contenus longs & qualitatifs apportant une valeur ajoutée certaine, ux irréprochable, intégration des micro-formats, contenus multimedia, contenus experts et livres blancs…et tout ceci dans l’unique but de générer une autorité sur votre contenu, qui rassure Google quand à sa pertinence et son expertise
  • Marketer ses contenus : linking externe naturel, développement popularité intrinsèque des contenus et du site, stratégie d’indexation et marketing de contenus multi-canal, brand content, orchestration du bruit sur les réseaux sociaux, cautionnement par des experts, stratgéie de multi-sourcing de trafic (naturel, linking partenaire, brand, ads, emailing, direct…), développement du branding et trafic direct…
  • Allouer du temps et du budget au SEO : même s’il y a des injustices, la chance n’existe pas, au moins 10 sites web (si ce n’est 50!) veulent la première place
  • Développer une politique de liens externes naturelle mais uniquement quali, pas d’échange, pas d’achat, pas de “trucs” tordus…du naturel uniquement
  • Développer l’expérience utilisateur / UX bien conçue : amélioration du taux de rebond, focus sur le pogosticking, temps passé par page, nombre de pages vues par visite, récurrence des visites…bref donner le meilleur contenu sous sa meilleure forme aux internautes, Google vous en remerciera
  • Développer de la vraie popularité intrinsèque en plus : marketing off line, brand awareness, partenariats, générer du repeat business et chouchouter les frequent user, PR, newsletter éditoriale…
  • Une structure technique propre (vitesse, url, arborescence, profondeur, duplicate…)
  • Multiplier les sources de trafic autres, ne pas donner l’impression de dépendre du SEO, pourquoi Google serait le seul à vous envoyer du trafic.

Vous l’aurez compris, et faites attention, le SEO coûte cher aussi (production contenus, refonte techno, marketing des contenus, experts…), parfois mieux vaut une bonne vieille stratégie SEA si par chance elle peut être rentable! Mais à moins d’avoir un business model et un Cac ultra-rôdé, nous conseillerons toujours de développer le naturel (et donc le SEO) avant l’artificiel, qui ne doit être qu’une caisse de résonnance du naturel!

Quelques outils utiles pour affiner son SEO

Semrush, Google analytics, Google Search Console, Oncrawl

Si vous souhaitez en savoir plus ou avoir notre avis sur votre stratégie: info@rue-24.com ou une vidéo qui peut vous aider